Avec le Covid, l’intégrité scientifique sous les feux des projecteurs