Le virus circule plus vite que les vaccins, s’inquiète l’OMS