Entre Covid et maladie génétique du sang, “la lutte quotidienne” de Louisa